Tpffcelticsociety

Traitement et prévention du syndrome de compartiment chronique


Traitement et prévention du syndrome de compartiment chronique / Exercice et sport

Le traitement d'un syndrome de compartiment chronique (SCC) Il est fondamentalement conservateur, réduisant tous les mécanismes de récupération au repos et à l'arrêt de l'activité sportive. Éviter le mécanisme de blessure empêche les blessures. Dans la même ligne de traitements non agressifs, on trouve l'application du froid, l'élévation du membre affecté, l'étirement ou l'utilisation de crèmes anti-inflammatoires. Il est également recommandé de massage thérapeutique, de bandages fonctionnels ou d’utilisation pharmacologique de médicaments non stéroïdiens.

Si le SCC est d'une telle gravité que le traitement conservateur n'est pas palliatif, traitement chirurgical. Cette technique, appelée fasciotomie, consiste à faire une petite incision dans le fascia pour soulager la pression qui y est contenue. Des sections peuvent également être faites dans le tissu musculaire même si la pression est très élevée. Occasionnellement, l'incision reste ouverte et il ne faut pas attendre une deuxième intervention lorsque la plaie est fermée, après environ 48 heures, ce qui assure une diminution complète de la pression.

La fasciotomie a un taux de réussite très élevé, laissant comme complications possibles de petites cicatrices ou la nécessité d'utiliser des greffes de tissus pour fermer la plaie. Dans la période postopératoire, environ trois mois de rééducation sont pris en compte, y compris l'étirement, l'utilisation progressive du muscle, le massage, le renforcement et le déplacement de la zone affectée et, enfin, le retour à la routine.

Prévention du syndrome du compartiment chronique

La prévention a une application difficile dans ce type de blessures. Il n'y a pas d'indicateurs graphiques ou de preuves empiriques pour démontrer et éviter l'apparition d'un syndrome de compartiment chronique. L'étirement après une activité sportive, l'élévation de la surface, l'application de bains froids ou contrastés et le repos nécessaire à l'effort sont quelques-uns des conseils de base pour maintenir une musculature sans stress et favoriser une bonne circulation sanguine.